Sondage de la reprise de Pi
Pour plus d'informations, veuillez lire la note ICI

Partagez | 
 

 "Concour New Years V1 : [Morgane DeLune]"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: "Concour New Years V1 : [Morgane DeLune]"   Dim 29 Jan - 18:26

Je venais tout juste de finir d’écrire ce message. Il était tard, j’étais fatiguée. Je n’avais plus qu’à le poster, et à aller dormir. Je cliquais donc sur « envoyer », éteignait l’ordi, et filait rejoindre mon lit. Je ne mis pas longtemps à m’endormir, je me sentais tellement épuisée.

Alors que je me souvenais clairement m’être endormie dans mon lit, je fus réveillée par un courant d’air frais, sur quelque chose de bien plus dur que mon matelas. Il faisait nuit et on voyait les étoiles. Attendez ! Les étoiles ? Depuis quand le plafond de ma chambre est étoilé ? D’accord, il y a bien un Velux, mais j’avais fermé le store avant de me coucher, j’en étais sûre. Et là, c’était clairement un ciel étoilé que je voyais. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Je passais une main sur ce qui était sensé être mon matelas. De… l’herbe ? Décidément, je ne comprenais strictement rien. Je n’étais clairement pas dans ma chambre. Mais comment avais-je pu m’endormir dans mon lit et me réveiller ici ? Et déjà, où est-ce que je suis ? Je me cachais la tête dans les mains, des larmes commençant à brûler mes yeux. Je ne comprenais pas… Et j’avais peur…

Bon, rester là à attendre ne servirait à rien. Il faudrait déjà commencer par savoir où je suis, et peut-être essayer de trouver quelqu’un qui pourrait m’aider. J’essuyais donc mes yeux et me relevais. Je regardais déjà autour de moi. C’était une chance, la lune éclairait un minimum l’endroit. J’étais dehors, dans l’herbe, et il y avait un lac plus loin. C’était un bel endroit. Même si je n’avais pas la moindre idée de comment j’étais arrivée ici. Je remarquais alors que je portais mon pyjama, et que j’étais pieds nus. Ah ça, j’allais avoir l’air fine quand je trouverais quelqu’un. On allait sans doute me prendre pour une folle. Bon, ne pas se laisser aller, ne pas céder à la panique. Il y aurait forcément un moyen d’arranger ça. Forcément.

En regardant de nouveau autour de moi, je me rendis compte qu’il y avait quelqu’un, plus loin. Une silhouette sombre assise au bord du lac. Je me décidais à aller voir cette personne. J’avais vraiment besoin d’aide.
_____________________________________________________________________________

Morgane s’était endormie comme d’habitude, dans son lit. Mais au milieu de la nuit, elle se réveilla brusquement en éprouvant le curieux besoin de sortir prendre l’air dans le parc. Ce ne serait pas la première fois qu’elle sortirait la nuit. Elle aimait être dehors quand tout le monde dormait. Il n’y avait alors plus qu’elle au monde. La nuit lui appartenait. Alors, elle se releva, passa sa cape noire sur sa simple chemise de nuit blanche, et sortit pieds nus. Comme à son habitude.

Sauf que cette nuit, elle éprouvait quelque chose d’étrange. Comme si quelque chose lui demandait de se rendre au bord du lac. Sans chercher à comprendre, il s’y rendit. De toute façon, elle adorait cet endroit. Elle s’assit alors au bord de l’eau, entourant ses jambes de ses bras.

Elle était là, perdue dans ses pensées, lorsqu’un léger bruit la fit se retourner. Elle se retrouva alors face à une jeune fille, apparemment un peu plus vieille qu’elle. Elle n’avait jamais vu cette fille de sa vie. Et pourtant, il lui semblait la connaître. Elle la regarda alors. L’inconnue était vêtue de ce qui semblait être un pyjama. Elle aussi s’était réveillée au milieu de la nuit et était venue prendre l’air ? Non, ça ne collait pas. Cette fille avait l’air plus vieille qu’elle, elle devrait donc avoir finit ses études à l’école. Et elle n’était pas une prof, c’était certain. Mais alors, qu’est-ce qu’elle faisait là habillée de cette façon ? En tout cas, Morgane sentait qu’elle n’était pas une ennemie. Elle attendit donc que l’inconnue explique la raison de sa présence ici.
_____________________________________________________________________________

Je m’étais donc dirigée vers la personne assise au bord du lac. Elle s’était retournée quand je m’étais approchée, et j’eus un choc en la voyant. Ces yeux… Je les connaissais. Et à en juger par sa tenue… Non ! Ce n’était pas possible ! Morgane était un personnage fictif ! Il était absolument impossible que je me retrouve face à elle. C’était juste impossible. Il s’agissait de quelqu’un d’autre, de parfaitement normale. Et moi, avec la fatigue, je m’étais imaginée voir Morgane. N’importe quoi. Ma vieille, essaie plutôt de savoir où tu es et comment tu es arrivée ici. Et comment tu dois rentrer, aussi, ça pourrait être bien.

- Heu… Bonsoir… Excusez-moi de vous déranger mais… Heu… Ca va vous sembler idiot…

Bon, courage, c’est pas bien compliqué. Ah oui, vraiment ? Vous vous imaginez, vous, demander à une inconnue où est-ce que vous êtes ? J’allais vraiment passer pour une imbécile de la pire espèce, là. Mais à vrai dire, je n’avais pas vraiment d’autre choix.

- Je ne sais pas où on est… Ca peut sembler étrange, je suis d’accord… Mais c’est la vérité… Je me suis endormie dans mon lit et je viens de me réveiller ici… Je ne comprends plus rien…

Je sentais de nouveau les larmes me brûler les yeux. Oh non… J’avais déjà l’air suffisamment idiote comme ça…
_____________________________________________________________________________

Morgane regardait toujours l’inconnue, et avait bien sûr remarqué l’expression étrange qu’elle avait eut en la voyant. C’était bizarre… En tout cas, elle avait vraiment l’air complètement perdue, la pauvre. Morgane lui avait alors adressé un sourire, se voulant rassurante. Mais elle devait avouer qu’elle ne comprenait pas grand-chose à ses tentatives d’explications. D’ailleurs, c’était étrange, elle parlait en français. Elle avait de la chance d’être tombée sur elle, au moins elles pourraient se comprendre.

Mais quand Morgane vit les yeux de la jeune fille se remplir de larmes, son cœur se serra. Elle détestait voir une filler pleurer, ça lui faisait toujours mal à elle aussi. Elle fit alors signe à l’inconnue de s’assoir à côté d’elle, ce qu’elle fit après un moment d’hésitation. Morgane passa alors un bras autour de ses épaules, essayant de la réconforter.

- Ici, on est à Poudlard. Une Ecole de Magie en Angleterre. Si tu viens de France, tu es bien loin de chez toi.

A en juger la langue qu’elle parlait, elle venait bien de France. Mais qu’est-ce qu’elle venait donc faire ici ? Et surtout, sans avoir l’air de savoir où elle était ? Qu’est-ce que c’était que cette histoire ? Morgane adressa tout de même un sourire rassurant à la jeune fille.

- Et moi, je suis Morgane.


Dernière édition par Morgane DeLune le Dim 29 Jan - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: "Concour New Years V1 : [Morgane DeLune]"   Dim 29 Jan - 18:29

J’étais maintenant assise à côté d’une jolie, mais parfaite inconnue. Sans savoir où j’étais. Et sans savoir comment rentrer chez moi. Pourquoi moi ? Pourquoi est-ce qu’un truc pareil m’arrivait à moi ? Je n’avais rien fait pour mériter un truc pareil, que je sache…

Et on ne pouvait pas dire que le début de réponse fournit par l’inconnue améliore vraiment la situation. Bien au contraire. En l’entendant, j’eus l’impression que tout se mettait à tourbillonner autour de moi. Je me raccrochais alors à elle, sans même en avoir conscience.

Ce n’était pas possible… Poudlard… Bien sûr que je connaissais. Entre les bouquins de J.K. Rowling et plusieurs années de RP dans cet univers, je savais ce que désignait Poudlard. La question était : Mais comment étais-je donc arrivée ici ? Qu’est-ce que je faisais soudainement dans un univers fictif ? C’était impossible…

Mais il me sembla que le pire de l’impossible était atteint lorsque l’inconnue donna son nom… Morgane… J’étais donc face, ou plutôt dans les bras du personnage que je jouais depuis des années ? Je ne m’étais donc pas trompée tout à l’heure. C’étaient bien ses yeux. Ils étaient encore plus beaux en vrai. Elle était vraiment une jolie fille. Ce n’était plus étonnant qu’elle fasse tourner pas mal de têtes ces derniers temps.

Hum, je m’égare, là. Je devrais plutôt penser à mon gros problème. Je suis en Angleterre, dans une école de magie, en compagnie du personnage que j’ai inventé. Alors que je me suis endormie dans ma chambre, à Rennes. Ca ne rime à rien…

Je me décidais alors à reprendre toute l’histoire, plus calmement. En omettant bien sûr de dire que j’étais sa créatrice, elle ne comprendrait jamais cette partie de l’histoire. En tout cas, si je voulais que Morgane comprenne le truc incompréhensible qui venait de m’arriver, il valait mieux que j’essaie de lui expliquer le plus clairement possible. Même si au final, je ne voyais vraiment pas comme on pourrait trouver un sens à tout ça.

C’était plus fort que moi. Je me sentais tellement perdue, j’avais besoin de me raccrocher à quelque chose. Alors, pendant mon récit, je m’étais blottie de plus en plus contre Morgane. Je me sentais un peu mieux, avec elle. C’était comme si je la connaissais depuis très longtemps et que je savais que je pouvais avoir une totale confiance en elle. Ce qui au fond était un peu le cas. En tout cas, avec elle, j’étais bien. Et j’avais terminé mon récit.

- Moi, c’est Aurélie.
_____________________________________________________________________________

La jeune inconnue s’était calmée, et Morgane l’avait serrée tendrement contre elle pendant son récit, sans l’interrompre. Mais à vrai dire, ce qui était arrivé à la nommée Aurélie était des plus étrange, et Morgane n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle pourrait faire pour l’aider.

Elle semblait tellement perdue. Ce qui n’était pas vraiment étonnant avec ce qui lui arrivait. Morgane continua alors de la serrer contre elle. C’était tout ce qu’elle pouvait faire, et au moins elle ne se sentirait pas trop seule.

C’était étrange. Morgane était certaine de n’avoir jamais vu Aurélie avant cette nuit. Et d’ailleurs, comment l’aurait-elle pu ? D’après ce qu’elle lui avait dit, elle venait d’un autre pays, d’une autre époque, et elle ne faisait pas partie du monde magique. Elles n’auraient jamais pu se rencontrer. Et pourtant, Morgane avait l’impression de la connaître depuis très longtemps. Comme si cette jeune fille était une partie d’elle-même. Alors maintenant, elle allait veiller sur elle autant que possible. Elle n’avait pas la moindre envie d’abandonner cette jeune fille à son sort. Elle ne voulait pas la laisser tomber.

- Il est tard, tu dois être fatiguée. Qu’est-ce que tu dirais de venir dormir dans mon dortoir ? Et demain matin, je suis sûre qu’on pourra trouver une solution.

De toute façon, elle ne pouvait pas faire beaucoup plus maintenant. Demain, tout paraîtrait plus clair, et elles pourraient trouver de l’aide pour comprendre ce qui était arrivé à Aurélie et savoir comment la ramener chez elle. Bien que l’idée de la voir partir si vite la chagrinait quand même un peu…
_____________________________________________________________________________

J’allais passer la nuit dans le dortoir de Morgane… Décidément, ce qui m’arrivait cette nuit était de plus en plus en dehors de la moindre logique. Je n’y comprenais vraiment rien. Et à vrai dire, j’avais depuis un moment complètement renoncé à comprendre. Puisque j’étais là, autant profiter de l’occasion. Ca ne devait pas arriver tout les jours de se retrouver dans un univers fictif avec l’un de ses propres personnages. Autant en profiter, puisque je n’avais rien de mieux à faire.

Je me relevais donc en même temps que Morgane, et commençais à la suivre lorsqu’elle me prit la main. Je pense avoir rougit. Déjà que je n’ai pas l’habitude qu’on me touche. Alors qu’en plus, ce soit une jolie fille qui me prenne la main… Mais je ne fis pas le moindre geste pour retirer ma main. Je me sentais tellement bien, ainsi.

Je n’en revenais pas. J’allais voir Poudlard. J’allais voir comment était réellement l’endroit que j’imaginais depuis des années. C’était incroyable. Mais le plus incroyable restait que je puisse passer du temps avec ce personnage, ou plutôt cette jeune fille, qui mine de rien occupait mes pensées depuis tellement longtemps. J’ignorais ce qui m’arrivait cette nuit, mais c’était tout de même extraordinaire.

Nous avions traversé le parc, et nous nous trouvions maintenant devant les portes d’entrée. Ce château était vraiment beau. Et tellement… magique, vu de l’extérieur. Puis, nous étions entrées, et j’avais pu constater que c’était tout aussi merveilleux de l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: "Concour New Years V1 : [Morgane DeLune]"   Dim 29 Jan - 18:32

Morgane avait prit la main d’Aurélie et avait sourit en la voyant rougir. Se pourrait-il qu’elle aussi… Enfin bref. Elle l’avait donc conduite à travers le parc, puis dans le château, sans lâcher sa main. Elle n’avait pas cherché à se dépêcher, laissant à la jeune fille le temps d’admirer les lieux. Elle la trouvait tellement adorable, les yeux brillants d’émerveillement devant tout ce qu’elle voyait.

Mais alors qu’elles arrivaient au niveau de troisième étage, un bruit se fit entendre. Morgane grimaça. Ce n’était quand même pas Rusard ? Ce n’était pas le moment ! Elle n’avait vraiment pas envie que ce vieux concierge aigri vienne gâcher ce moment qui n’était qu’à elles deux.

Elle raffermit alors sa prise sur la main d’Aurélie et l’entraîna rapidement dans un couloir, dans la direction opposée à celle d’où venait le bruit. Dès qu’elle trouva un recoin, les deux filles s’y dissimulèrent. Elles avaient toutes les deux le souffle court, mais s’efforçaient de ne pas faire de bruit. Elles restèrent ainsi, silencieuses et immobiles, jusqu’à ce que le danger semble s’être éloigné. Elles se regardèrent alors, et éclatèrent de rire.

Il faut dire que le recoin où elles avaient trouvé refuge était vraiment très étroit, et que les deux filles étaient du coup très proches l’une de l’autre. Si proches que leurs deux corps se frôlaient au moindre mouvement.

Une fois le rire passé, Morgane se tourna vers Aurélie, son regard se faisant plus tendre. Elle la trouvait tellement adorable. Elle posa alors une main sur sa joue, s’approchant un peu plus près d’elle.
_____________________________________________________________________________

Je me trouvais maintenant dans un recoin de l’un couloir de ce château, un peu trop proche à mon goût d’une fille un peu trop jolie. Qu’est-ce qui se passait ? Qu’est-ce qui m’arrivait ? Mais quand je sentis ses doigts sur ma joue, je cessais de réfléchir, préférant me noyer dans son regard. Elle était vraiment une fille magnifique. Je passais alors mes bras autour de son cou, la rapprochant encore plus près de moi.
_____________________________________________________________________________

Quelques moments plus tard, les deux jeunes filles étaient de nouveau à monter les escaliers, direction le septième étage. Mais maintenant, au lieu de lui tenir la main, Morgane avait passé son bras autour de la taille d’Aurélie. Les deux filles semblaient maintenant bien plus proches l’une de l’autre qu’au moment où elles étaient entrées dans le château.

Elles poursuivirent leur chemin et arrivèrent sans encombre jusqu’à l’entrée du dortoir de Morgane. A présent, Aurélie regardait toujours autour d’elle, mais accordait également une bonne partie de ses regards à la jeune fille à ses côtés, lui souriant tendrement.

- On ne va pas faire de bruit, d’accord ? Il vaudrait mieux ne pas réveiller les autres, il sera toujours temps de leur expliquer demain.

Les deux filles entrèrent silencieusement dans le dortoir, et s’installèrent dans le lit de Morgane. Elles finirent par s’endormir, dans les bras l’une de l’autre.
_____________________________________________________________________________

Le lendemain matin, je me réveillais dans mon lit. Dans ma chambre. Je regardais autour de moi, vérifiant que j’étais bien chez moi. Décidément, j’avais fait un rêve vraiment bizarre. D’accord, mes rêves étaient généralement hors du commun, mais celui-là était au-dessus de tout. Et je m’en souvenais jusque dans les moins détails.

Je me levais alors, et descendait l’escalier pour rejoindre la pièce principale de mon chez moi. Tiens, de plus en plus étrange, j’avais oublié d’éteindre l’ordi. Il me semblait pourtant l’avoir éteint avant de monter hier. Enfin, ce n’était rien, un raté pouvait toujours arriver. Mais tiens, ça, par contre, c’était étrange. Il était resté allumé sur la page du message que j’avais posté hier soir. J’allais quitter la page lorsque je me rendis compte que non, ce n’était pas vraiment mon message d’hier. Celui-là racontait précisément tout ce qui s’était réellement passé dans mon rêve. Mais ce n’était pas possible, ça…

Je m’éloignais alors de l’écran de l’ordi, allant m’assoir dans mon fauteuil, et me prenant la tête dans les mains. Il était absolument impossible que j’ai vécu réellement tout ça cette nuit. Mais il semblait clair que ce rêve n’était pas un rêve comme les autres.

C’est alors que je le vis. Un fin bracelet d’argent posé à côté de l’ordi. Je me relevais et allais le prendre dans mes mains. Il était gravé d’un prénom. Morgane…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "Concour New Years V1 : [Morgane DeLune]"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Concour New Years V1 : [Morgane DeLune]"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatem  :: 
« Hors-Jeu »
 :: « Plume à Papotte » :: ■ Vos Créations
-