Sondage de la reprise de Pi
Pour plus d'informations, veuillez lire la note ICI

Partagez | 
 

 Mau', Fée Bleue [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Bélier

▌Age : 23
▌Date d'inscription : 20/03/2011
▌Nombre de Messages : 359
▌Célébrité : Alexis Bledel
▌Crédits : Mau'

▌Humeur : Changeante

Feuille de personnage
Qui Suis Je ?:
MessageSujet: Mau', Fée Bleue [Terminée]   Sam 26 Mar - 14:04


ft. Alexis Bledel

Maureen Callaghan


« 17 ans » ✿ « Irlandaise / Anglaise » ✿ « Née le 21 Mai » ✿ « Sang-Mêlé » ✿ « Septième année » ✿ « Baguette magique : Bois d'Aubépine - 29 cm - poil de Porlock » ✿ « Patronus : Une belette » ✿ « Epouvantard : le garçon qui la maltraitait étant petite » ✿ « Animal : Wiki, son hibou » ✿ « Soins aux Créatures Magiques » ✿ « Potions »


that's me



♛ A un parfum vanillé
♛ Ses passe-temps sont le dessin, l'équitation, le piano et la lecture
♛ Aime se promener sous la pluie et avoir les cheveux mouillés
♛ N'aime pas avoir chaud
♛ Est non violente

tell us your history


Chaque histoire a un début et une fin. Le commencement de celle de Maureen se passa un 21 Mai, il y a de cela 17 ans, dans un petit cottage irlandais qui appartenait à ses grands-parents maternels. Elle fut le deuxième Callaghan, sœur d'un petit garçon nommé Sullivan. Une année entière passa calmement avant que ce qui devait arriver arriva. Cela faisait déjà 7 ans... 7 ans que Roman Callaghan aurait du avoir épousé Erin, la mère de ses enfants. Comment pouvait-on construire une vie sans mariage, avoir des héritiers et un foyer ? C'était ce dont s'indignaient les parents d'Erin, qui aimaient leur fille mais qui aimaient encore plus les traditions familiales et qui étaient un peu trop conservateurs. Leur fille décida de s'éloigner d'eux, emportant avec elle toute sa petite famille. Ils partirent vivre en Angleterre où la famille Callaghan les acceuillis avec bonheur. Il y avait d'ailleurs aussi la famille Reagan, dont la femme était la cousine d'Erin.

Tout se calma. Dans leur petit village moldu, ils étaient heureux. Roman, sorcier de sang pur, utilisait le moins possible sa baguette lorsqu'il était en présence de sa famille. Il ne cachait pas sa véritable nature loin de là mais il préférait s'acclimater à la vie des gens qui l'entouraient. Le garçon, assez grand, alla à l'école sous les yeux jaloux de sa sœur jusqu'à ce que se soit son tour d'y aller.

C'était une petite fille chétive mais curieuse qui était avide de connaissances. Elle était fragile... et ses camarades de classe s'en rendirent bien vite compte. Brimades, insultes. Les enfants sont parfois bien rudes entre eux, surtout lorsqu'un de ces enfants en plus faible que les autres. Pour ne rien arranger, elle avait ce petit accent irlandais que ne connaissaient pas ces petits de la campagne anglaise. « Le Monstre »... C'était son surnom. « L'Etrangère » était presque craché par ces gosses qui ne connaissaient pas le monde, pour lui montrer qu'elle était différente d'eux. Pourtant, la petite fille supportait, prenait sur elle, avait honte, se cachait. Elle pleurait souvent et les rires fusaient autour d'elle. Son goûter était mangé, ses poches étaient fouillées, sa vie devint un enfer. Mais toujours elle revenait chez elle avec le sourire. Elle ne voulait pas inquiéter son père et sa mère.

Un jour pourtant, ce fut le jour de trop. Elle avait sept ans. Cela faisait un an qu'elle supportait l'humiliation déjà. Cela lui semblait être une éternité. Tous les jours pour rentrer chez elle après l'école, elle prenait le bus scolaire, les maisons étant parfois trop loin de l'école. Elle attendait le transport avec les autres, mais dans son coin, recluse. La maîtresse était occupée ailleurs par une petite fille qui était malade. A l'école il y avait cinq niveaux, et un camarade de Maureen avait un grand frère en dernière année. Le plus petit de la fratrie avait appelé le plus grand et lui avait désigné la petite du menton. Le grand, de sa carrure puissante par rapport à la frêle fillette, s'était avancé vers elle.

- Alors, mon frère m'a dit que t'étais une sorcière !

Il l'avait prise par les cheveux, faisant passer outre ses gémissements de douleur. Il fallait si peu d'excuses pour faire du mal, s'en était affligeant !

Tu sais ce qu'on leur fait aux sorcières ici ?

Il avait un sourire fier et hautain, comme si son acte avait toutes les raisons d'être. Il n'avait aucune preuve de ce qu'il affirmait, son frère le lui avait juste dit. C'étaient des accusations non fondées bien entendu, il fallait juste quelque chose, une raison pour ce comportement violent. Il l'avait emmené loin de l'institutrice et l'avait balancée contre un arbre. Il l'avait roué de coups en lui hurlant dessus. Ce jour-là, ce fut la maîtresse qui la ramena chez elle ; elle avait raté son bus et était dans un piteux état. Elle avait passé une journée à l'hôpital, à passer des tas d'examens médicaux. Heureusement, elle n'avait rien de grave mais elle resta tout de même alitée pendant une semaine.

Après ce temps, elle retourna pour la dernière fois à l'école, accompagnée par sa mère cette fois. Elle l'avait désinscrite et avait prit rendez-vous avec la directrice de l'établissement. Maureen n'avait rien voulu dire sur l'identité de son agresseur. Elles avaient donc traversé main dans la main la cour de récréation sous les regards des autres élèves qui leur lançaient des coups d'oeil comme si elles étaient des animaux hors de leur cage. Le garçon de cinquième année, lui, riait. Il jouait avec un caillou, et puis il lui avait balancé, geste gratuit, et réussit à toucher le mollet de la brunette qui s'était retournée. Elle avait fixé le projectile sagement retourné à ses pieds, puis le môme qui ricanait. Elle n'eut pas à faire le moindre geste, le phénomène était arrivé seul, sans signe annonciateur. Le caillou se projeta d'un coup vers le garçon qui le reçut non pas dans les jambes mais bel et bien en plein milieu du front. Apeurée, la petite fille s'était blottie contre sa mère et lui avait expliqué une fois sortie de l'école. « Ma chérie, ce n'est pas si étrange que ça. ». C'était son premier acte magique. Et son père était si heureux ! Sa mère, elle, avait du mal à y croire, mais l'accepta parfaitement, c'était sa fille et elle l'aimait, cela ne changeait rien pour elle.

En revanche, Sullivan, lui, avait été atteint d'une extrême jalousie. Lui n'était pas sorcier. Non, lui était moldu et se sentait délaissé par ses parents. Maintes soirées furent passées entre père et fille dans cette pièce où elle n'avait auparavant pas le droit d'entrer. C'était rempli de potions en tout genre, de livres, d'objets étranges qui parfois bougeaient tous seuls. Maureen apprit l'histoire de la magie avec son père, avide de connaissance comme toujours. Elle lisait beaucoup ces grimoires tout en dessinant les scènes qu'elle imaginait entre ces gobelins, ces dragons et ces sorciers.

C'est aussi à cette époque qu'elle apprit le piano pour combler le temps. Elle prenait des cours grâce à sa mère qui lui apprit à écrire correctement, à compter autant que nécessaire. C'est elle aussi qui lui apprit à monter et qui lui transmis cette passion pour les animaux qu'elle cultivait sans arrêt. Elle s'entait particulièrement bien avec Aidan, qui passait beaucoup de temps chez elle et vice versa. Elle était pourtant de plus en plus renfermée, sans que ses proches ne s'en aperçoivent réellement. Des cauchemars agitaient ses nuits, la traumatisaient le jour. Elle le revoyait, lui, ce garçon, toujours plus grand, toujours plus fort et toujours plus cruel ! Tantôt il était muni de couteaux tantôt il avait les dents pointus. C'était devenu un véritable fléau que l'on ne pouvait calmer, même après deux ans. Puis elle se calma, même si le souvenir était toujours présent.

A onze ans, sous le regard fier de son père, elle ouvrit sa lettre de Poudlard. Ce fut le plus beau jour de sa vie à cette époque. Son frère avait presque dix-sept ans et ne lui parlait presque plus, la jalousie avait prit le pas sur l'amour fraternel au grand regret de Maureen.

Elle entra à l'école de sorcellerie en Septembre, mais elle avait peur. Peur d'être perçue comme un monstre. A son plus grand bonheur, personne ne prêtait attention à elle. Elle restait tout d'abord non loin de son cousin Aidan et se méfiait des gens qui l'entouraient. Elle avait peur, peur que tout recommence. Elle fut répartie à Serdaigle, tout comme son cousin, ainsi que son père ; elle en était fière et se promit de tout faire pour qu'il le soit aussi. Elle passa ses cinq premières années à étudier d'arrache-pied. Elle trouva vite ce qu'elle voulait faire une fois ses ASPICS passés : travailler au ministère de la magie dans le Département de Contrôle et Régulation des Créatures Magiques. Elle voulait absolument y arriver et ferait tout pour. Car si Maureen n'était pas la plus courageuse que l'on puisse rencontrer, elle était déterminée. Son frère accepta peu à peu sa différence en mûrissant. Ils devinrent d'ailleurs très complices. Elle se rapprocha encore plus de sa mère et était assez heureuse malgré ses cauchemars qui revenaient souvent la nuit.

Et puis elle passa en sixième année en réussissant sans problèmes ses BUSES. Cette année fut un changement radical et déterminant dans la vie de la serdaigle. Tout d'abord, elle se fit des amis. Puis elle rencontra Jesse. Son premier amour, celui qui lui brisa le cœur. Elle avait eut du mal à se remettre de sa rupture avec le préfet en chef, qui l'avait presque trompé avec une fille de sa maison. Heureusement, il y avait eu Naomy à ce moment-là. Leur relation avait assez mal commencé, mais toutes les deux se sont rapprochées jusqu'à se rendre compte qu'elles s'aimaient.

En cette rentrée dans sa septième année, la jeune fille était plus qu'heureuse. Elle était avec Naomy depuis cinq mois à présent, sans une seule dispute, en parfaite entente. Elles avaient du mal à se quitter, avaient d'ailleurs passé la plupart des vacances ensemble et s'écrivant des lettres le reste du temps. Maureen étant majeure, elle pouvait transplaner et utiliser sa magie, ce qu'elle ne se priva pas de faire, avec quelques précautions cependant, comme toujours.

Elle avait beaucoup changé lors de ces vacances d'été, grâce à cette relation stable. Elle avait pris confiance en elle, était moins renfermée, plus sociale, plus coquette aussi. Elle avait coupé ses longs cheveux châtains, commençait à se maquiller sobrement, juste histoire de souligner son beau regard bleu saphir. Elle s'habillait plus féminine aussi et se sentait bien dans son corps et dans sa tête. Sa famille était d'ailleurs heureuse de la voir si épanouie et ne faisait pas d'histoire quant au fait que ce soit une fille que la jeune femme avait choisie. Il y avait une autre nouvelle qui embaumait son cœur : elle allait être tata ! Quant à ces cauchemars, elle les sentait là, au fond d'elle, mais ils ne lui faisaient plus peur !

in the real life


Bon, alors je me re-présente ^^ Je m'appelle Coraly, j'ai 17 ans. Mon personnage a été crée le 25 Juillet 2009 et ce n'était pas un personnage vacant. Je suis à l'internat et donc mon taux de connexion de dépassera que rarement les 2/7, sauf pendant les vacances, voire moins à cause du BAC gneuh >< Je vous aime tous et voilà la la la




Dernière édition par Maureen Callaghan le Sam 9 Avr - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Date d'inscription : 20/03/2011
▌Nombre de Messages : 187

MessageSujet: Re: Mau', Fée Bleue [Terminée]   Dim 3 Avr - 18:19

Avec une telle envie de savoir, une seule maison te convient :

SERDAIGLE

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mau', Fée Bleue [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatem  :: 
« La Genèse »
 :: « Qui Êtes Vous ? » :: ■ Fiches Validées :: • Serdaigle
-