Sondage de la reprise de Pi
Pour plus d'informations, veuillez lire la note ICI

Partagez | 
 

 Meurtre à Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Taureau

▌Age : 27
▌Date d'inscription : 12/01/2012
▌Nombre de Messages : 55
▌Célébrité : Imogen Poots
▌Crédits : Imaginary

▌Humeur : Fragile

MessageSujet: Meurtre à Halloween   Mer 24 Oct - 17:43

Alors voici ce que j'ai concocté pour mes chers petits (mais grand) étudiants étrangers. Ils sont en niveau débutant et la fin n'est pas donnée exprès car ils devront l'inventer. je posterai la mienne dès que je l'aurai faite, mais en attendant, je vous demande votre avis!

Citation :
MEURTRE A HALLOWEEN
de Cindy Paisnel



Pouvait-il y avoir une nuit plus lugubre mais magique que la nuit d’Halloween ? Halloween était depuis toujours une nuit lugubre, et pourtant, la nuit de la peur attirait chaque année de plus en plus de monde, devenant une fête populaire et attendue de tous. Dans les rues de Vannes, les façades des magasins étaient décorées de toiles d’araignée, de sorcières et de potirons ou autres légumes similaires. Orange… Jaune… Noir… Les simples lumières décoratives illuminaient très peu les rues, partant de la rue commerciale pour remonter vers la mairie de la ville. Les pierres de l’édifice encore en travaux avaient alors un aspect inquiétant se prêtant à ce jeu de la nuit des morts. Derrière se dressait la faculté du centre ville. En période de cours, c’était un lieu empli de vie et de va et vient. Domaine du savoir, école des plus grands, les étudiants rendaient cet endroit vivant, mais en période de vacances, la faculté était déserte. Alors, en cette nuit du 31 octobre, il n’y avait rien de vivant en ce lieu. On pouvait croire que c’était abandonné. Certains volets étaient restés ouverts dans le bâtiment D, laissant alors apparaitre des ombres sur des murs comme vides. Les tableaux avaient conservé leur poussière de craie, signe que le ménage n’avait pas encore été fait. Cela laissait une étrange odeur flotter dans l’air, surement à cause de l’humidité de cette fin de mois d’octobre. Il faut dire que la nuit s’annonçait presque orageuse bien que glaciale. En tout cas, c’était comme si l’université avait été abandonnée depuis des années… Était-elle vide pour autant ? Non… Dans le hall d’entrée du bâtiment, près de l’accueil, une silhouette se dessinait. Elle n’était pas bien grande, et elle sursauta lorsqu’une autre silhouette vint brusquement en face d’elle avec une lampe de poche à la main.

- Idiot ! Tu m’as fait une peur bleue ! dit Liz en tapant gentiment son ami en face d’elle.
-Allons Liz, ne me dit pas que tu crois aux fantômes ? répondit Max non sans un sourire narquois.

Trois autres silhouettes firent alors leur entrée. Ils étaient tous là. Liz, Max, Aza, Mike et Brooke, cinq amis décidés à vivre l’Halloween de leur vie. Avaient-ils conscience qu’ils se souviendraient de cette nuit à jamais ? Étudiants étrangers, ils venaient tout les cinq d’Amérique et s’étaient connus en classe de français pour étrangers et depuis, ils avaient noué des liens ensemble.

-Tu es sure de ne pas vouloir rentrer chez toi Liz ? demanda Mike d’un ton moqueur.
-Sûre et certaine ! répondit Liz en prenant la lampe des mains de Max. Alors ? On y va ?

Que pouvaient bien faire cinq étudiants en pleine nuit dans une université durant les vacances ? C’était Halloween, et les garçons avaient eu pour idée de faire un tour dans cet endroit pour le moins insolite durant cette période. Les filles avaient accepté de suivre, bien que certaines ne soient pas vraiment rassurées. C’était le cas de Liz, mais bien décidée à ne pas passer pour une poule mouillée, elle prit la tête du groupe pour commencer à avancer dans les couloirs sombres. Une porte de salle de cours était restée ouverte, la salle D100. C’était marrant. Ils y venaient tout les mardi soir pour leur cours, et là, c’était comme si elle n’avait jamais mis les pieds dans un tel lieu, hésitant même à y entrer alors que Mike la bouscula presque pour jouer les fantômes sur les tables.

-A faire l’idiot comme ça, tu vas surtout tomber et te faire mal, annonça Brooke d’une voix lasse.

Brooke avait suivi le mouvement sans avoir beaucoup de conviction pour autant. Halloween, elle ne l’avait jamais fêté et surtout, elle ne croyait pas à ces histoires de fantômes. Scientifique de nature, elle était loin d’être aussi rêveuse qu’Aza. Aza elle était étudiante en deuxième année de lettres modernes et surement la plus tête-en-l’air du groupe. Les garçons étaient tout les deux en étude de gestion et d’économie pour ce qui les concernait et enfin, Liz était en droit. Mike en tout cas finit par descendre de la table en rigolant de sa bêtise. Max pendant ce temps reprit la lampe de poche des mains de Liz.

-Venez, allons explorer le reste voir si un élève n’hante pas les lieux après être mort d’ennui en cours, dit-il.

Les cinq camarades quittèrent donc la salle pour retourner près du tableau d’affichage de l’accueil. Qui aurait pu prévoir alors la suite ? Qui aurait pu deviner ? La nuit d’Halloween promettait encore bien des événements que nos amis n’avaient pas prévus. Ce fut Aza qui donna l’alerte, hurlant d’un cri strident qui fit sursauter tout le monde. Paniquée, elle ne fit que pointer du doigt l’immeuble d’en face, le bâtiment B.

-Bon sang mais…, commença à dire Max avant de se stopper d’effroi comme les quatre autres.

Une lumière mettait en évidence la pièce principale de la bibliothèque située au premier étage du bâtiment. Elle était faible et créait une lueur mouvante, mais là n’était pas le souci. Non, là n’était pas là raison de leur peur… Se balançant de gauche à droite, se décrivant que par une ombre dont on ne pouvait distinguer que la silhouette, un corps pendu était accroché.

-Allons voir, dit soudainement Mike, brisant ce silence pesant.
-Non, il faut rester ici ! répliqua Liz, la voix brisée par la peur.
-Mike a raison, il faut aller voir, allez venez.

Max venait de prendre la décision pour tout le monde, et c’est d’un pas prudent que le petit groupe sorti du bâtiment lentement. Max éteignit la lampe afin de rester discret alors que la pluie commença à tomber sur eux. Arrivant pourtant assez vite devant l’entrée du bâtiment, ils hésitèrent un instant. La pluie elle redoubla alors d’intensité, ne leur laissant guère le choix alors que le ciel gronda également. Entrant tous les uns à la suite des autres, la porte claqua violement derrière eux, poussée par le vent.

-Je continue à dire que c’est vraiment une mauvaise idée, murmura Liz tremblante alors que Max poussa lentement la porte de la bibliothèque.


Le ciel tourmenté à l’extérieur éclairait la pièce par intermittences, ne faisant pas de ce lieux un refuge rassurant. Mais ce ne fut pas ce qui leur glaça le sang non. Tous eurent le réflexe de regarder en direction de la fenêtre où ils avaient aperçu le corps… et il n’y avait plus rien, ou du moins, une simple corde de pendaison qui se balançait, mais elle était libérée de tout poids humain. Le corps avait disparu. Avaient-ils tous rêvé ? Non, car la corde elle était bien présente. Et c’est alors que Brooke pointa du doigt le sol juste en dessus.

-Regardez, dit-elle d’une voix qu’elle essaya de calmer.

Ils avancèrent alors avec prudence pour trouver un bout de papier au sol. Max le ramassa pour lire ce qui y était noté.

-Vous êtes les prochains…

Et sans prévenir, la porte de la bibliothèque laissa entendre un déclic. On venait de les enfermer dans ce lieu où un meurtre semblait avoir eu lieu et où le leur aller peut-être venir…

[A SUIVRE…]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Meurtre à Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatem  :: 
« Hors-Jeu »
 :: « Plume à Papotte » :: ■ Vos Créations
-